La Réunion côté Est

Mais oui, je n’allais pas vous laisser sur votre faim…

Mon dernier article sur l’île Intense vous a plu ? Ça tombe bien je vais vous parler de L’Est de l’Île.

Et plus précisément une série de petits articles sur des endroits à ne pas manquer dans l’Est .

Terre de cultures, terre sauvage

L’Est s’étend de Ste Marie à Ste Rose

C’est 169 habitants/km2
124 652 habitants (pour 2013)

Le siège de l’intercommunalité des communes se trouve à St Benoît qui est aussi la sous-préfecture. La CIREST.

C’est l’intercommunalité la plus étendue. Elle couvre 73 721 hectares. 60 % du Parc national se trouve sur le territoire

Tremblet !

Hier nous étions au vieux port. Quand on vient de Saint André c’est avant le Tremblet sur la gauche.

Il y a, lorsqu’elle est activé une cascade qui s’échouent sur des rochers qui sont eux même sur la plage.

Mais ne comptez pas vous baigner ici, c’est interdit et bien trop dangereux.

Entre lave et Océan.

Après la plage un désert de scories. Se sont les coulé de lave. Si vous allez à l’opposé, un sentier qui longe le littoral vois conduira jusqu’à Saint Philippe !

Le temps était idéal ni trop chaud, ni trop frais ! Nous sommes arrivés vers 16h00.

Lorsqu’on vient ici on vient pour y trouver la rencontre entre la désolation et la force de la nature qui reprend ses droits.

Mais aussi pour y entendre le bruit des vagues qui se fracassent sur les rochers et la lave. Y entendre le cri des oiseaux, le bruit de l’eau qui fait se frotter chaque grain de sable noir, voir les pêcheurs se battre avec leurs lignes bien tendues…

Puis notre esprit se laisse emporter et on s’imagine en regardant l’horizon apercevoir un 3 mâts toutes voiles dehors, filant sur l’eau à la conquête de nouvelles aventures. On se prend tout à coup pour un Robinson des mers du Sud. On voit Levasseur dit « La buse » nous faire signe sur le pont de son navire.

On y entend la souffrance et les cris du sang qui ont nourri ce caillou. On y oublie nos petites douleurs comme les grosses, en se disant qu’on n’est pas si malheureux de vivre sur un joyau. C’est beaucoup d’émotions, si on prend le temps de se taire et d’ouïr.

Petit conseil,

Passez un instant assis sur un de ces rochers gigantesques qui surplombent la plage. Respirez profondément et regardez un point entre l’horizon et la plage, en pleine mer. Puis, faisant abstraction des gens qui vous entourent peut-être, Écoutez ! Inspirez, Expirez…

Bon vent les amis…

XO

JP

Liens utiles:

La CIREST

English version:

 

But yes, I was not going to leave you hungry …

My last article on Intense Island pleased you? That’s good, I’ll talk about East Island.

And more specifically a series of small articles on places not to be missed in the East.

Land of cultures, wild land

East extends from Ste Marie to Ste Rose

It is 169 inhabitants / km2
124,652 inhabitants (for 2013)

The headquarters of the intercommunality of the communes is in St Benoît which is also the sub-prefecture. CIREST.

It is the most extensive intercommunality. It covers 73,721 hectares. 60% of the National Park is on the territory

Tremblet!

Yesterday we were at the old port. When one comes from Saint Andrew it is before the Tremblet on the left.

There is, when activated, a waterfall that lands on rocks that are themselves on the beach.

But do not plan to bathe here, it’s forbidden and far too dangerous.

Between lava and ocean.

After the beach a desert of slag. They are lava flows. If you go the opposite way, a path along the coastline will lead to Saint Philippe!

The weather was ideal neither too hot nor too cool! We arrived around 16:00.

When we come here we come to find the meeting between the desolation and the force of nature that takes back its rights.

But also to hear the sound of waves crashing on the rocks and lava. Hear the cry of the birds, the sound of the water that makes each grain of black sand rub, see the fishermen fight with their lines taut …

Then our mind is carried away and we imagine looking at the horizon to see a 3 masts all sails out, running on the water to conquer new adventures. We suddenly think of a South Sea Robinson. We see Levasseur says « The nozzle » we sign on the deck of his ship.

We hear the suffering and the cries of the blood that fed this stone. We forget our little pains like the big ones, thinking that we are not so unhappy to live on a jewel. It’s a lot of emotions, if you take the time to shut up and hear.

Little advice,

Spend a moment sitting on one of these gigantic rocks that overlook the beach. Breathe deeply and look at a point between the horizon and the beach, at sea. Then, ignoring the people around you perhaps, Listen! Breathe in breathe out…

Good luck friends …

XO

JP

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s